Articles

  Politiques et besoins en traduction

  Par : Sofiane Madani

La traduction est une activité économique très liée à la politique. En effet, toute décision politique peut créer un besoin en traduction ou l’annuler. La création d’organisations internationales crée automatiquement un besoin important en traduction multilingue, la décision d’ajouter une autre langue officielle créera évidemment, elle aussi, un besoin en traduction. L’activité économique dans le contexte de la globalisation favorise la création de besoins en traduction, par exemple, pour les médias multilingues, les sites Web multilingues, et pour la communication multilingue en rapport avec tous les produits vendus dans le monde. Aussi, l’obligation de respecter les lois des pays qui imposent que toutes les activités se déroulent dans les langues nationales et officielles crée automatiquement un besoin en traduction.

L’activité de la traduction est budgétivore, mais elle demeure un service dont les gouvernements ne peuvent s’en passer. Les peuples deviennent de plus en plus polyglottes, car le citoyen a besoin de parler d’autres langues que sa langue maternelle pour travailler, voyager et obtenir des informations sur Internet. Mais cela n’annule pas le besoin d’une traduction professionnelle et officielle.

Les traducteurs suivent attentivement tous les rebondissements politiques pour saisir toutes les opportunités commerciales et aussi pour éviter de grosses pertes dues à la disparition d’anciens marchés. Le Brexit, par exemple, est une décision politique qui fera chômer beaucoup de traducteurs utilisant l’anglais comme langue passive ou active au sein de l’organisation de l’Union européenne. Mais lorsque des portes se ferment d’autres s’ouvrent et le traducteur n’a qu’à suivre l’évolution politique pour dénicher de nouveaux contrats.

Le traducteur qui recherche du travail, que ce soit à la pige ou comme employé dans une organisation, doit avoir une certaine maturité politique qui l’aide à comprendre les tendances du marché de la traduction et de connaître ses prochains clients potentiels.

  Other articles

Les correspondances à 100 %, le profit qui prime sur la qualité

Outils d’aide à la traduction sur le nuage

La typographie avec les outils de la TAO

Outils d’aide à la traduction : entre efficacité et problèmes de compatibilité